Il ne reconnait pas tout ce que je fais pour lui… - Passeport de vie

Amour/Couple

Il ne reconnait pas tout ce que je fais pour lui…

Par

le

Benoit mentionne à sa femme qu’il a mal au dos depuis quelques jours. Brigitte commence à faire des recherches pour trouver une solution qui va l’aider à apaiser sa douleur. Elle a déniché un coussin pour dormir qui permettrait au dos de se reposer durant le sommeil en structurant la posture. Bien contente de sa trouvaille, elle s’empresse d’aller l’acheter. À son retour à la maison, elle donne à Benoit sa trouvaille révolutionnaire.

Le lendemain matin, Brigitte constate que le coussin est resté dans le salon et que Benoit ne l’a pas utilisé. Elle est tellement déçue qu’il ne fasse rien pour atténuer son mal de dos. Quand Benoit se lève, Brigitte a l’air bête et rumine sa déception. Benoit ne comprend pas trop et comme il voit que Brigitte n’a pas l’air de bonne humeur ce matin-là, il décide d’aller faire un tour chez son ami pour lui permettre d’avoir du temps pour elle. Brigitte se sent abandonnée et délaissée, encore.

Elle se dit qu’il est juste égoïste et qu’il ne se rend pas compte de tout ce qu’elle fait pour lui.

Est-ce que tu vis des situations similaires où tu ne te sens pas reconnu à ta juste valeur dans tes relations avec les autres? 

C’est assez courant que j’entende mes clients me parler de ces frustrations.

Je leur pose toujours la même question :

« Est-ce qu’il t’avait demandé de l’aide? »

Brigitte a de très bonnes intentions. Par contre, on ne peut aider quelqu’un qui ne demande pas d’aide. Chacun à la responsabilité de sa vie et de son bonheur. Ce que je suggère dans ce genre de situation, c’est de le valider. Si l’on veut aider quelqu’un, on peut lui demander s’il aimerait qu’on l’aide. On est souvent surpris de constater que l’autre ne veut pas se faire aider, mais qu’il veut seulement partager avec nous ce qu’il vit. Dans ce cas, on respecte le désir de l’autre tout simplement. Attention de ne pas retourner ce refus contre soi-même en le prenant personnel et en s’imaginant que l’autre ne nous aime plus, qu’il ne nous fait pas assez confiance ou toutes autres idées que l’on peut imaginer.

L’imagination peut nous créer beaucoup de frustrations sur une pensée qui n’est pas fondée.

Si tu penses que ce que tu imagines est vrai, encore là, valide-le et communique les vraies affaires avec le cœur. Indique à l’autre que tu as peur qu’il ne t’aime plus, et demande-lui si ta peur est fondée.

Il vaut toujours mieux valider ce qu’on présume que de rester avec une idée dans la tête qui prendra des proportions plus grandes que réelles.

 

Vous avez besoin d’aide pour améliorer la communication dans votre couple?
Cliquez ici pour consulter notre programme: « Couple complice », pour augmenter la complicité, la communication et le respect dans son couple malgré la routine.

 

Manon Lamothe
Thérapeute en relation d’aide METC et conférencière
450 501-6673

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée.